Vous êtes ici : Actualités : Retour

Actualités

Le Réseau TESS rassemble à Saint-Sébastien les différentes familles de l’Économie sociale

21-03-2012

Le Réseau transfrontalier de l’économie sociale et solidaire (TESS) a rassemblé, le mercredi 1e février au palais Kursaal de Saint-Sébastien, les différentes familles de l’économie sociale lors de la première journée de ces caractéristiques qui se tient au Pays Basque.

Le Réseau TESS rassemble à Saint-Sébastien les différentes familles de l’Économie sociale L’événement, qui a été clôturé par la conseillère d’Emploi et des Affaires sociales du Gouvernement basque, Mme Gemma Zabaleta, (voir vidéo) a servi à mettre en évidence l’importance de ce modèle de gestion, comme une manière positive de faire face à la crise et de reconsidérer le rôle que doit jouer l’économie dans notre société. La conseillère, chargée de clôturer l’événement, a souligné que l’économie sociale est un mode de gestion responsable « qui a démontré que la rationalité économique et le progrès social ne sont pas incompatibles. »

L’événement, organisé par la Confédération de Coopératives (Konfekoop), membre de TESS, l’Association Navarre des Entreprises Professionnelles (ANEL) et la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire d’Aquitaine, CRESS Aquitaine, a été inauguré par des représentants des trois organisations membres de TESS. En premier lieu, le président d’ANEL, M. Luis María Gallo, a souligné l’importance de cet événement « pour mettre en œuvre des dynamiques de connaissance réciproque et des synergies » et a remarqué que la coopération est essentielle étant donné la taille des entreprises. « Être compétitifs et efficaces sans cesser d’être généreux et participatifs et avec l’objectif de générer des emplois ». L’événement a servi à souligner l’importance de privilégier les personnes face au capital afin d’atteindre des objectifs à faveur du développement durable et de l’intérêt général. Quelques chiffres, qui démontrent que l’économie sociale permet la création d’emplois stables et de qualité, on été exposés. Au Pays Basque, l’économie sociale représente 8,9 % de l’emploi, en Navarre 3,6 %, et dans les Pyrénées-Atlantiques (France) 9,8 %. En 2010, au Pays Basque, 80 696 travailleurs étaient employés dans des entreprises d’économie sociale, avec une réduction de 1,2 % par rapport à 2009, alors que le nombre total de travailleurs de la communauté a baissé de 4,9 %.

Le Réseau transfrontalier de l’économie sociale et solidaire, appelé Projet TESS, est une initiative de coopération visant à renforcer le rôle de l’Économie Sociale dans le développement social et économique sur le territoire transfrontalier de la Navarre, l’Aquitaine et le Pays Basque.
Le Réseau a vu le jour grâce à ses trois membres : ANEL (Association Navarre des Entreprises Professionnelles), à la tête du projet, KONFEKOOP, Confédération de Coopératives de Euskadi et la CRESS Aquitaine, Chambre Régionale de l’Économie sociale et solidaire d’Aquitaine. Ce projet est cofinancé à 65 % par des fonds FEDER à travers le Programme de coopération territoriale Espagne-France-Andorre 2007-2013. Les objectifs :
• Renforcer le rôle de l’économie sociale dans le développement social et économique du territoire transfrontalier de l’Aquitaine, la Navarre et le Pays Basque.
• Mettre en œuvre une dynamique de travail soutenu entre les organisations d’économie sociale des territoires transfrontaliers.
• Augmenter la visibilité de l’Économie Sociale sur le territoire transfrontalier.
• Encourager l’Économie Sociale en tant que mécanisme effectif d’insertion professionnelle et de création d’emploi de qualité.


L’événement a été clôturé en outre par la lecture d’un manifeste par lequel les organisations de l’Économie Sociale du Pays Basque se sont engagées à créer et maintenir des postes de travail face à d’autres mesures visant à affronter la crise économique (Voir vidéo).



 
 

Moteur de recherche

Réchercher







POCTEFA: www.poctefa.eu

POCTEFA: www.poctefa.eu